Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Accueil > Equipe pluridisciplinaire > Psychologie : l’annonce du diagnostic

Psychologie : l’annonce du diagnostic

         L’annonce d’un diagnostic d’une maladie est un processus à la fois délicat , complexe et douloureux, il est pourtant nécessaire pour le respect et la dignité de la personne et de son entourage.
Les réactions des patients sont très variables d’une personne à l’autre. La personne concernée, sa famille et les équipes médicales sont toutes affectées par le diagnostic.

         Cet événement traumatique constitue « un moment de rupture » dans la vie d’une famille. Il vient en effet modifier les repères avec lesquels jusqu’à là chacun a construit sa vie.

         A l’annonce d’un diagnostic il ressort en général un processus psychologique assez net : incompréhension, un refus initial, la lutte, la colère, l’angoisse….

         Pour les maladies rares, l’annonce de la maladie est souvent associée à une longue errance diagnostic. Ces situations particulières révèlent que l’annonce d’un diagnostic peut aussi être une délivrance, il donne un statut quand le malade ou ses proches sont parfois accusés de simulation.

         L’intérêt d’un entretien psychologique à la suite d’une annonce de diagnostic est qu’il permet de replacer l’histoire de la douleur non seulement dans l’histoire de la maladie mais également dans l’histoire personnelle du patient. Le patient passif jusqu’à maintenant devient à nouveau actif de sa propre histoire.